L'Arpenteur et le navigateur

×

Message d'erreur

Warning : Illegal offset type dans drupal_add_js() (ligne 4209 dans /var/aegir/platforms/drupal-7-2013.11.27-dev/includes/common.inc).
×

Message d'état

  • Active context: biblio_pas_issue_de_memoire_these
  • Active context: definition

Imaginer, dit Kant, est une faculté de l'entendement, c'est la faculté de rendre présent ce qui est absent. De se mettre à la place du tout autre. L'imagination ainsi comprise est une faculté politique, une faculté morale. Il ne s'agit pas tellement de penser ce que pense l'autre, de partager l'immédiateté de l'autre, de jouer au grand jeu faux de la fusion, et toute personne qui a un jour composé un « personnage » romanesque sait bien que le premier devoir du romancier est de respecter le secret de ses personnages, de ne pas en violer l'intimité. Il s'agit donc de faire l'effort d'imaginer ce que serait notre pensée si elle était ailleurs.  p. 25

Référence·s bibliographique·s : 

L'arpenteur et le navigateur

Retour
Monique LaRue. 1996. L'arpenteur et le navigateur. Les grandes conférences. Coll. « Les grandes conférences ». Montréal : Centre d'études québécoises / Éditions Fidès.