Mémoires et thèses

Holly halo suivi de Le pinacle de bovarysme : un rêve signé Hollywood (quand la façade tient bien, mais que le studio prend l'eau)

×

Message d'erreur

Warning : Illegal offset type dans drupal_add_js() (ligne 4209 dans /var/aegir/platforms/drupal-7-2013.11.27-dev/includes/common.inc).
×

Message d'état

  • Active context: noeud_biblio_bibliographie
  • Active context: noeud_biblio_documents
  • Active context: biblio_pas_issue_de_memoire_these
Retour
TitreHolly halo suivi de Le pinacle de bovarysme : un rêve signé Hollywood (quand la façade tient bien, mais que le studio prend l'eau)
Type de publicationThèse ou mémoire
Année de publication2016
Auteur·e·sMaude Favreau
Département académiqueDépartement d'études littéraires
DiplômeMaîtrise en études littéraires
UniversitéUniversité du Québec à Montréal
VilleMontréal
Type de travailMémoire
Résumé

Ce mémoire de maîtrise est composé de deux parties. La première, Holly halo, est un faux recueil de témoignages qui tente, à travers la parole de la multitude, de raconter la vie de Judy Garland, actrice et chanteuse américaine née en 1922 et décédée en 1969. Ces récits fictifs émanant de personnages inventés et de personnalités ayant réellement existé façonnent un personnage qui ne donne ni la véritable Frances Gumm (le nom de naissance de l'actrice), ni sa persona (son alter ego inventé par la MGM). Ils se veulent davantage une réminiscence de l'auteure sous forme de microtémoignages explorant son désir de sonder l'image comme mode d'appréhension de la subjectivité. Outre le fait que le récit soit narré par des dizaines de personnages, sa seconde particularité demeure d'être raconté de façon antichronologique, pour tenter une fin heureuse (happy end), à l'image des films dans lesquels jouait Judy Garland, et qui étaient si peu représentatifs de son existence. Aussi, puisqu'il s'agit d'une expérience menée par l'auteure, une question se pose à la fin du projet : le personnage qui se dresse, porté par la voix d'un groupe, semble-t-il doté de vie, ou, à l'image de sa persona, ne se trouve-t-il composé que de mots volatiles dont la substance s'évanouit au contact de la lecture? Vient ensuite Le pinacle de bovarysme, un essai qui se veut, à travers la vie de Judy Garland, une réflexion sur la place de la star dans le système hollywoodien des années trente et quarante. Il s'agit ici de définir la star de l'époque, ainsi que l'environnement dans lequel elle évoluait, en essayant de comprendre comment ce système fonctionnait, à qui il bénéficiait et surtout, l'effet qu'il pouvait avoir sur les individus qui subissaient ses contraintes particulières. Plus globalement, une amorce de réflexion sur la création de la fiction, ses difficultés et ce qui a mené au constat final sous-tend la réalisation de l'essai. Celui-ci se retrouve hanté par l'idée de l'échec d'autant plus qu'il est mis en relation avec l'idée du succès à tout prix, que ce soit à travers le happy ending cinématographique ou avec l'idée qu'une expérience comme cette maîtrise doive absolument culminer par une éclatante réussite.

URLhttp://www.archipel.uqam.ca/9102/1/M14550.pdf
Supervision de recherche: